• CONTACT
Publicité


LES MALADIES

Anémie : toujours rechercher la carence en fer

Anémie : toujours rechercher la carence en fer

Essoufflement à l’effort, tachycardie, pâleur excessive ou fatigue doivent faire rechercher une anémie dont la cause la plus fréquente est la carence en fer. La carence en fer est le déficit nutritionnel le plus fréquent dans le monde. 

 

Anémie : toujours rechercher la carence en fer
© 123RF-Andrzej Wilusz
Anémie : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

L’anémie correspond à une baisse du taux d'hémoglobine, et donc du nombre de globules rouges (hématies), ou à un dysfonctionnement de cette hémoglobine. L’hémoglobine est une grosse protéine contenue dans les globules rouges qui sert à transporter l’oxygène des poumons vers tous les organes du corps. Une anémie fait souffrir le corps par manque d’oxygène et elle fatigue.

Qu’est-ce que l’anémie ?

L’anémie est définie par une baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang ou son mauvais fonctionnement. L’hémoglobine est la protéine qui se trouve à l’intérieur des globules rouges (les « hématies ») et qui est chargée de transporter l’oxygène des poumons vers les organes.
Le sang contient, en effet, trois types de cellules différentes : les globules rouges qui servent au transport de l’oxygène, les globules blancs (ou leucocytes) qui défendent le corps contre les infections, et les plaquettes qui amorcent la coagulation du sang en cas de saignement.
La valeur en dessous de laquelle on parle d’anémie est variable selon l’âge et le sexe. Le diagnostic d'anémie est porté lorsque le taux d'hémoglobine est inférieur à 13 grammes par décilitre de sang (ou g/dl) chez l’homme adulte et 12 g/dl chez la femme adulte. Chez le nouveau-né, le seuil est plus élevé 14 g/dl et, à l’inverse, il est abaissé à 10,5 g/dl chez la femme enceinte (à partir du second trimestre de grossesse).

Quelles sont les causes de l’anémie ?

Les causes de l’anémie sont multiples mais la carence en fer est la cause la plus fréquente. En terme d’origine de l’anémie, les anémies peuvent être liées à une insuffisance de production des globules rouges dans la moelle osseuse,
ce sont les « anémies centrales », ou à une perte ou un excès de destruction de globules rouges en périphérie, ce sont les « anémies périphériques ».
A noter cependant que pour porter le diagnostic d’une anémie, les médecins raisonnent plutôt en fonction des caractéristiques des globules rouges et, en particulier, leur taille trop petite (anémies microcytaires), normale (normocytaires) ou trop grande (anémies macrocytaires).
Les anémies centrales peuvent être liées à une insuffisance de production des globules rouges et/ou de l’hémoglobine par la moelle osseuse. Chaque jour, des millions de globules rouges nouveaux sont, en effet, produits par la moelle osseuse pour remplacer ceux qui sont normalement détruits. Pour produire des globules rouges, l’organisme a besoin d’avoir une moelle osseuse en bon état et des apports alimentaires suffisants en fer, en vitamine B12 et en folates (= vitamine B9).
La carence en fer est le déficit nutritionnel le plus fréquent dans le monde. Cette carence en fer est le plus souvent liée à un défaut d’apport ou d’absorption (malnutrition, végétarisme, gastrite atrophique, chirurgie de l’obésité), une demande accrue (croissance, grossesses) ou un excès de perte (spoliation) sont parmi les causes fréquentes. La carence en fer aboutit à une anémie microcytaire qui est le dernier stade d’un processus qui commence par un manque de fer fonctionnel (où la demande dépasse l’offre), puis d’une diminution des réserves en fer.
L’organisme contient environ 4 g de fer pour un adulte. Ce stock de fer se répartit essentiellement dans l’hémoglobine (2,5 g), la ferritine (1 g) et d’autres protéines "héminiques" ou "non héminiques" (0,5 g). Le stock ou le "pool" de fer plasmatique mobilisable ne représente que 3 mg environ. Il n’y a pas de mécanisme actif d’excrétion du fer mais uniquement une élimination par desquamation des cellules intestinales ou de la peau. Cette élimination représente environ 1 mg/j pour un adulte.
Le fer provient exclusivement des apports alimentaires qui apportent environ 10 à 15 mg de fer par jour dont seule une faible fraction est réellement absorbée = environ 1 mg/j pour un adulte. L’absorption du fer par le tube digestif dépend avant tout de sa disponibilité et de sa forme moléculaire (Fe+++). L’absorption du fer par les cellules intestinales, le long de la paroi de l'intestin grêle ("entérocyte") est assurée par une protéine qui le transforme en fer di-oxidé (Fe++). Une fois dans l’entérocyte, le fer peut être stocké sous forme de ferritine ou être exporté vers le sang où il est à nouveau tri-oxydé (Fe+++) pour se fixer rapidement à la transferrine circulante dans le sang.

LE DIAGNOSTIC >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité