Publicité

>
>
Athérosclérose : l’encrassement silencieux des artères est une bombe à retardement
Athérosclérose : l’encrassement silencieux des artères est une bombe à retardement
Publié le 12.04.2016
Athérosclérose : l’encrassement silencieux des artères est une bombe à retardement
© 123RF-Yuriy Klochan

Athérosclérose : TRAITEMENT

Que peut-on faire en cas d’athérosclérose ?

La prévention de l’aggravation de l’athérosclérose consiste à lutter contre les principaux facteurs de risque cardiovasculaires modifiables : hypercholestérolémie, hypertension artérielle, tabagisme, diabète et surpoids…
Il faut en premier corriger l’alimentation au détriment des graisses animales (sauf le poisson) et au profit des fruits et des légumes riches en fibres. Il faut absolument arrêter de fumer. Il faut perdre un peu de poids en cas d’excès pondéral et développer son activité physique.
En cas d’hypercholestérolémie ou d’hypertension artérielle résistante aux modifications alimentaires et au développement de l’activité physique, il faut consulter un médecin pour envisager un traitement. De même, en cas de diabète, le traitement doit être instauré.

Quel est le traitement de l’athérosclérose ?

Le traitement de l’athérosclérose est d’abord basé sur la prévention de son aggravation : arrêt du tabagisme, perte de poids, développement de l’activité physique et traitement de l’hypertension artérielle, de l’hypercholestérolémie et d’un diabète éventuel.
Chez les personnes en échec du rééquilibrage alimentaire et à haut risque cardiovasculaire, des médicaments contre le cholestérol, les statines en particulier, aident à stabiliser l’évolution des plaques. Les statines, selon leur classe, permettent d’abaisser le taux de LDL-cholestérol de 30% à 50% : on peut ainsi espérer une réduction de 25% du risque cardiovasculaire pour chaque diminution de 1 mmol/l du taux de LDL-cholestérol (le « mauvais » cholestérol). Après un premier accident vasculaire, la prévention d’une récidive par statine est systématique en plus du régime, avec des objectifs de traitement plus stricts. Le traitement antihypertenseur est également nécessaire en cas de pression artérielle élevée au dessus des normales pour la population.
Dans les hypercholestérolémies les plus graves (hypercholestérolémies familiales), une nouvelle voie thérapeutique arrive grâce à l’identification d’un gène clé dans la régulation du taux de LDL-cholestérol de l’organisme, le gène PCSK-9. Un tel traitement, isolé ou même associé à une statine, permet de réduire drastiquement le taux de LDL cholestérol et les accidents cardiovasculaires chez les patients à très haut risque (« hypercholestérolémie familiale autosomique »).

Quel est le traitement de l’accident aigu sur plaque instable ?

Le traitement des accidents de thrombose aiguë survenant sur une plaque d’athérosclérose évoluée est « l’angioplastie ». Elle consiste à introduire, grâce à un cathéter monté par voie vasculaire, un ballonnet au niveau du rétrécissement de l’artère, puis à le gonfler afin de dilater la zone de l’artère athéromateuse.
Cette dilatation du rétrécissement est ensuite maintenue grâce à la mise en place d’un petit ressort, un « stent », petit dispositif mécanique mis en place par le même cathéter que celui de l’angioplastie et qui vise à empêcher l’artère de se refermer.
Cette technique est très employée au niveau des artères du cœur (« angioplastie coronaire ») où son taux de succès est remarquable : de 95% pour les lésions les plus simples et de 85% pour les plus complexes. L’angioplastie avec mise en place d’un stent peut également être utilisée au niveau des artères des membres inférieurs, au niveau des artères carotides et au niveau des artères rénales.

<< DIAGNOSTIC
PREVENIR >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité