• CONTACT
Publicité


LES MALADIES

Grippe pandémique : les virus à risque sont toujours en circulation

Grippe pandémique : les virus à risque sont toujours en circulation

Grippe pandémique : les virus à risque sont toujours en circulation
© 123RF-Monticello
Publié le 08.11.2015
Mise à jour 10.11.2015

Grippe pandémique : PREVENIR

Quels sont les moyens généraux de prévention chez l’homme ?

Le virus de la grippe se transmet principalement par des gouttelettes respiratoires émises lors de la parole, de l’éternuement ou de la toux. Différentes mesures doivent être respectées afin de ralentir la propagation du virus :
• Le maintien à domicile des personnes atteintes, en l’absence de complications graves, permet d’éviter la transmission du virus notamment en milieu de soin. Les professionnels de santé libéraux assureront la prise en charge à domicile et décideront de l’hospitalisation des cas graves.
• Une quarantaine à domicile pendant 6 jours des personnes ayant eu des contacts sans protection avec des malades est recommandée.
• Le port de masque permet de limiter le risque de transmission du virus. Deux types de masques sont recommandés :
- Le masque de type chirurgical porté par une personne malade afin de limiter la contamination de son environnement et de son entourage proche (évite la projection de gouttelettes respiratoires),
- Le masque de protection respiratoire (type FFP2 ou à défaut FFP1) porté par le personnel soignant en charge d’une personne malade afin de le protéger d’une contamination.
• Le virus peut aussi se trouver sur les mains et les surfaces inertes. Le respect strict des mesures classiques d’hygiène permet également de limiter le risque de transmission du virus : le lavage des mains est essentiel.
Il doit se faire soigneusement au savon durant au moins 30 secondes et doit être répété dans la journée, en particulier après les mouchages et les éternuements, après chaque contact avec un malade, après chaque sortie et retour au domicile.
• Il est également essentiel de se couvrir la bouche et le nez chaque fois qu’on tousse ou qu’on éternue, ne pas cracher par terre, mais toujours dans un mouchoir, d’utiliser des mouchoirs en papier à usage unique et de toujours se laver les mains après chacune de ces actions.
• Enfin, en situation pandémique, des mesures visant à interdire les lieux de rassemblement publiques pourront être prises.

Quels sont les moyens médicaux de prévention chez l’homme ?

• Le vaccin contre la grippe humaine saisonnière qui est élaboré chaque année, ne protège pas contre le virus de la grippe aviaire.
• Un vaccin efficace ne pourra être fabriqué que lorsque la souche du virus responsable de la pandémie sera connue et isolée. Le délai de fabrication serait de plusieurs mois à partir du début de la pandémie.
Le vaccin dirigé contre le virus H5N1 actuellement observé en Asie (appelé vaccin pré-pandémique) pourrait être utilisé pour vacciner d’une part les professionnels de santé qui traiteraient les personnes malades en provenance d’Asie, d’autre part les professionnels en contact avec un élevage français touché par le virus actuellement en circulation en Asie.
En cas de pandémie, ce vaccin ne serait efficace que si le nouveau virus est proche du virus pré-pandémique actuellement connu (H5/N1).
• Il n’y a pas de traitement médicamenteux préventif contre la grippe aviaire mais, dans certaines circonstances (malades immunodéprimés), un traitement anti-viral post-exposition par oseltamivir (Tamiflu®) pourrait être proposé.
Les autorités sanitaires ont des plans d’utilisation de ces médicaments.

<< TRAITEMENT
PLUS D’INFOS >>
Sur le même sujet :

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité