Publicité

MIEUX VIVRE

Luminothérapie

4 millions touchés par la dépression saisonnière chaque année. Les femmes beaucoup plus que les hommes

  Plus de 4 millions de  Français ressentent, d’octobre à avril, une envie de dormir constante. Tristes, fatigués, ils prennent du poids, guidés par une envie impérieuse de sucre et préfèrent l’isolement à  leurs activités habituelles ; Difficile de se concentrer, y compris chez certains  enfants dont les   résultats scolaires sont en baisse. Mais c’est surtout les femmes qui semblent y être les plus sensibles

4 millions touchés par la dépression saisonnière chaque année. Les femmes beaucoup plus que les hommes kchungtw

  • Publié 10.01.2018 à 20h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Le  blues de la rentrée peut devenir carrément dépression. Une dépressions saisonnière,  une vraie maladie avec de vrais symptômes…  Personne n’y échappe. Toutefois  une étude de l’université écossaise de Glasgow publiée dans le Journal of Affective Disorders tendrait à montrer que les femmes sont plus sensibles  que les hommes aux fluctuations d’humeur liées aux saisons.

C’est une étude très intéressante,  par le nombre de participants (150 000)  et qui va permettre une aide  au diagnostic. Devant les symptômes de fatigue  et de tristesse permanentes, il est important de savoir si on est face à une vraie dépressions. Cette étude apporte la preuve de la saisonnalité des symptômes dépressifs chez les femmes mais pas chez les hommes.

En cause la lumière

Au début des années 80, une poignée de chercheurs américains ont eu une idée un peu folle : Puisque les gens semblaient déprimés, lorsqu’ils manquaient de lumière, pourquoi ne pas les exposer tout simplement à celle-ci ? Un de leurs amis traversait une dépression profonde, chaque année, à l’approche de l’hiver. Il accepta de se prêter à l’expérience.

Ils ne l’ont pas obligé à rester au soleil. C’étaient des bricoleurs ! Ils ont fabriqué un boîtier en métal, recouvert d’un écran en plastique, dans lequel étaient insérées des ampoules fluorescentes : Le premier appareil de luminothérapie était né !

Trois jours plus tard, le cobaye avait retrouvé un état de bien être très profond. Trente ans plus tard, la luminothérapie est  devenue l’un des  traitements  de référence des dépressions saisonnières.

La plupart de nos sécrétions d’hormones, sont placées sous la direction d’une horloge interne qui organise le fonctionnement horaire. Cette horloge, pour se synchroniser,  ne dispose que du rythme veille - sommeil,  donc l’alternance jour nuit,  dont la traduction est la présence ou l’absence de lumière naturelle. Qu’elle devienne insuffisante et l’horloge se  désynchronise. C’est malheureusement des effets que connaissent bien ceux qui se lèvent un peu trop tôt…

Le niveau de luminosité diffusé par le soleil passe de 50 000 lux l’été à 500 lux en hiver, alors que synchroniser notre horloge, cette intensité doit dépasser 2 000 lux au niveau des yeux. Un phénomène accéléré par la vie moderne : 80% de la population active travaille en lumière artificielle, à des niveaux d’intensité insuffisants pour notre équilibre…

Si on s’exposer au moins une heure par jour  au soleil, c’est une bonne  prévention, mais qui est sans doute insuffisante quand la dépression est installée. 

La luminothérapie consiste à orienter une source lumineuse spéciale vers le visage, le matin si possible,  pendant 30 minutes. Dans 80% des cas, ce traitement produit des effets positifs au bout de quelques jours et atteint son plein effet en quelques semaines.

En résumé, plus qu’un blues de l’automne, c’est une vraie maladie qui se guérit par la lumière.

Que doit-on penser des appareils de luminothérapie

On trouve des appareils un peu partout, en pharmacie dans les grandes surfaces ou sur internet .

La lumière utilisée doit être  le plus proche possible de la lumière du jour, ce qui n’est pas toujours le cas des appareils grand public. Il faut être vigilant au moment de l’achat, car elles utilisent  deux catégories de lumière : la blanche et la bleue. Attention, cette dernière est dangereuse pour l’œil.:

La luminothérapie est aussi efficace que les médicaments antidépresseurs pour combattre les symptômes de cette forme de dépression." Un message pas forcement populaire dans notre pays qui adore les antidépresseurs…

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité