Publicité

MIEUX VIVRE

Prévention

Le régime méditerranéen améliore la santé cognitive des personnes âgées

Chez les personnes âgées, bien choisir ses nutriments permet d’améliorer la connectivité du cerveau et les performances aux tests cognitifs. Le régime méditerranéen, riche en légumes, en huile d’olive, en céréales complètes et en produits laitiers fermentés, est à privilégier.

Le régime méditerranéen améliore la santé cognitive des personnes âgées vadimguzhva/iStock

  • Publié 21.12.2018 à 09h42
  • |
  • |
  • |
  • |


Décidément, le régime méditerranéen présente des bienfaits à tous les niveaux. Recommandé aux femmes enceintes car bon pour la santé des futurs bébés, il est également un excellent allié pour ceux qui cherchent à garder la ligne. Il est aussi bénéfique pour les patients atteints de cirrhose du foie.

Cette fois, ce régime, qui prône une consommation limitée de viande et de poisson, révèle des bienfaits pour les performances cérébrales des personnes âgées. Des chercheurs américains ont fait cette découverte en examinant 32 nutriments clés du régime sur 116 adultes en bonne santé, âgés entre 65 et 75 ans. "Nous voulions déterminer si le régime alimentaire et la nutrition prédisaient les performances cognitives chez les personnes âgées en bonne santé", explique Christopher Zwilling qui a dirigé l’étude. Les résultats ont été publiés dans la revue NeuroImage.

Des résultats obtenus par imagerie cérébrale

Plus précisément, les nutriments qui ont été utilisés sont : les acides gras oméga-3, abondants dans les poissons, les noix et les choux de Bruxelles; les acides gras oméga-6, présents dans les graines de lin, les graines de citrouille, les pignons et les pistaches; le lycopène, un pigment rouge vif dans les tomates, la pastèque et quelques autres fruits et légumes; les alpha et bêta-caroténoïdes qui confèrent à la patate douce et à la carotte leur couleur orange caractéristique; et les vitamines B et D.

Ensuite, afin de déterminer leurs effets sur le cerveau des personnes âgées, les chercheurs ont identifié des "biomarqueurs" d'éléments nutritifs dans le sang. Pour cela, l’équipe scientifique a eu recours à l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle pour évaluer avec soin l’efficacité des différents réseaux du cerveau. "La question fondamentale que nous nous posions était de savoir si le régime alimentaire et la nutrition sont associés au vieillissement cérébral en bonne santé", précise Aron Barbey qui a participé à l’étude. "Et au lieu d'inférer la santé du cerveau à partir d'un test cognitif, nous avons directement examiné le cerveau en utilisant une imagerie cérébrale à haute résolution."

Un lien nutrition - performance cérébrale établi

Grâce à l’imagerie cérébrale, les chercheurs ont pu examiner l’efficacité des réseaux cérébraux. "L'efficacité dépend de la manière dont les informations sont communiquées au sein du réseau", ajoute Aron Barbey. "Nous avons d’abord examiné l'efficacité locale, c’est-à-dire la qualité de partage des informations dans un ensemble de régions cérébrales, puis l'efficacité globale, qui indique le nombre d'étapes nécessaires pour transférer des informations d'une région à une autre dans le réseau."

Les résultats de ces imageries cérébrales ont montré un lien solide entre les niveaux plus élevés de plusieurs biomarqueurs d'éléments nutritifs dans le sang et une performance cognitive améliorée. "Notre étude suggère que le régime alimentaire et la nutrition influent sur le lien entre l'efficacité du réseau et les performances cognitives", constate Aron Barbey. "Cela signifie que la force de l'association entre l'efficacité du réseau cérébral fonctionnel et les performances cognitives est associée au niveau de nutriments."

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité