Publicité

MIEUX VIVRE

Remodelage express

Cerveau : faire du sport favoriserait la mémoire

Faire du sport rien qu'une fois aurait un effet sur la manière dont notre cerveau accède aux souvenirs. 

Cerveau : faire du sport favoriserait la mémoire Ridofranz/iStock

  • Publié 05.05.2019 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est bien connu, le sport a de multiple bienfaits pour la santé. D’après une étude parue dans The Journal of the International Neuropsychological Society, faire de l’exercice rien qu’une fois par semaine aurait un effet sur la manière dont notre cerveau accède aux souvenirs.

En 2013, l’Université du Maryland (Etats-Unis) avait déjà travaillé sur le sport et la mémoire. Après trois mois d’études, les scientifiques avaient découvert que 12 semaines de tapis roulant changeaient la façon dont le cerveau des participants fonctionnait. En effet, les zones impliquées dans la mémoire sémantique (notre connaissance du monde et notre culture générale) étaient moins actives au cours des tests. Conclusion : après trois mois de sport intensif, le cerveau avait besoin de moins de ressources pour accéder aux souvenirs, il était donc devenu plus performant.  

Partant de ces résultats, le Docteur Smith et son équipe ont voulu voir les effets qu'avait l’exercice physique à court terme sur la mémoire. Ils ont donc recruté 26 hommes et femmes en bonne santé âgés entre 55 et 85 ans, sans sérieux problèmes de mémoire, et leur ont demandé de venir au laboratoire deux fois. Une fois là, soit les participants se sont reposés tranquillement, soit ils ont fait du vélo pendant 30 minutes. Après quoi, ils ont subi un scanner du cerveau pendant lequel des noms s’affichaient sur un écran d’ordinateur au dessus de leur tête. Plusieurs de ces noms étaient célèbres tandis que d’autres étaient des noms d’anonymes repérés dans les pages jaunes.

"Une analogie avec ce qui se produit avec les muscles"

Les noms connus étant un élément important de la mémoire sémantique, les chercheurs ont demandé aux participants d’appuyer sur un bouton en ligne quand ils en reconnaissaient un et sur un autre quand ils n’avaient aucune idée de la personne à qui il était fait référence. Dans le même temps, les scientifiques examinaient leur activité cérébrale dans l’ensemble ainsi que des zones impliquées dans le fonctionnement de la mémoire sémantique. Résultat : au lieu que ces dernières soient plus calmes après l’exercice comme c’était le cas lors l’étude réalisée en 2013, elles étaient bien plus actives chez les gens qui venaient de faire du sport.

"C’est une analogie avec ce qui se produit avec les muscles", explique le Docteur Smith. Quand on commence à faire de l’exercice, les muscles font mal. Mais au fur et à mesure qu’on s’entraîne, ces mêmes muscles répondent plus efficacement en utilisant moins d’énergie. De la même façon, le pic de l’activité cérébrale après une première session de vélo annonce le remodelage du tissu qui, avec un exercice continu, renforcera par la suite le centre de mémoire.

Il y a quelques mois, des chercheurs ont mené une étude sur le lien entre sport et Alzheimer. Ils ont ainsi découvert qu’une activité physique régulière permettrait de prévenir le déclin cognitif et donc l’apparition de la maladie. Et ce, grâce à une hormone appelée irisine, libérée dans l’organisme pendant l’exercice. Et les auteurs de l’étude de conclure : "l’ensemble de ces résultats suggère que l'irisine pourrait être exploitée pour trouver une nouvelle thérapie pour prévenir ou traiter la démence chez les humains". A suivre…

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité