• CONTACT
Publicité

MIEUX VIVRE

Pandémie

Covid-19 : le virus pourrait continuer à circuler cet automne

D'après l'un des membres du Conseil scientifique, une deuxième vague est peu probable à court terme, mais le virus devrait continuer à circuler. 

Covid-19 : le virus pourrait continuer à circuler cet automne CraigRJD/istock

  • Publié le 21.06.2020 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous allons devoir apprendre à vivre avec la Covid-19. D’après Bruno Lina, virologue au CHU de Lyon et membre du Conseil scientifique, le virus ne devrait vraisemblablement pas disparaître. Interrogé par France Info, il estime toutefois peu probable qu’une deuxième vague touche le pays rapidement. Il souligne que depuis le mois de février la situation s’est améliorée. 

Un système de surveillance efficace 

Il faut bien comprendre que toutes les investigations que l'on peut faire sur les foyers qui sont identifiés montrent que le système de surveillance est a priori efficace, qu'il nous permet de trouver ces cas et surtout, de les maîtriser du mieux possible”, a-t-il déclaré. Depuis le 11 mai, le dispositif “Contact Covid” a été mis en place, il consiste à isoler les malades et les personnes ayant été en contact avec eux pour réduire au maximum la transmission du virus. Le médecin traitant et des équipes de l’Assurance maladie travaillent à l’identification des “cas contacts”. Ce dispositif, ainsi que les gestes barrières et les mesures d’hygiène sont essentiels pour canaliser la propagation du virus d’après le spécialiste. “Il faut rester très vigilant parce qu'effectivement, si jamais on lève trop vite l'ensemble de ces barrières, on risque d'avoir de mauvaises surprises. Le port du masque est encore très important, bien évidemment, ainsi que les mesures d’hygiène.”

Maintenir un niveau de vigilance élevé

Cette prudence doit rester la norme selon lui, car il est “très peu probable” que le virus disparaisse. “Il faut s'attendre à ce que, potentiellement, dans l'hiver ou dans l'automne, on puisse avoir affaire à une nouvelle circulation du virus”, ajoute-t-il. Si les mesures de protection perdurent, les conséquences pourraient rester limitées. “Si en plus on protège nos plus fragiles, les services sanitaires, les hôpitaux, le nombre de cas est suffisamment bien géré pour que cette épidémie se déroule un peu comme une épidémie de grippe où on ne confine personne et où on prend juste des mesures de prévention.”

De nouveaux clusters en France, mais pas de reprise 

En France, le nombre de clusters a légèrement augmenté ces derniers jours. Santé Publique France indique toutefois qu’il n’y a pas de “signaux en faveur d’une reprise de l’épidémie”. Le virus a fait plus de 29 000 morts dans le pays, et près de 10 000 personnes sont toujours hospitalisées. Dans le monde, le nouveau coronavirus a provoqué près de 460 000 morts et plus de 8,6 millions de personnes ont été contaminées. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité