• CONTACT
Publicité

MIEUX VIVRE

Polémique

Menu sans viande : quelles conséquences nutritionnelles pour les enfants ?

À Lyon, les cantines scolaires vont proposer des repas uniques sans viande en raison des contraintes sanitaires. Le nutritionniste Patrick Serog rappelle les besoins importants des enfants en protéine et en fer, présents en quantité importante dans la viande, et la nécessité de diversifier son alimentation.

Menu sans viande : quelles conséquences nutritionnelles pour les enfants ? monkeybusinessimages/iStock

  • Publié le 22.02.2021 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour accélérer le service dans les cantines scolaires dans le but de renforcer les mesures sanitaires de lutte contre la propagation du SARS-CoV-2, la mairie de Lyon (EELV) a décidé de proposer un menu unique sans viande. “Le nouveau protocole sanitaire impose une distanciation de deux mètres dans la restauration scolaire. Le menu unique va nous permettre d'accélérer le service et ainsi nous permettre d'accueillir tous les enfants”, a justifié l'adjointe en charge de l'éducation, Stéphanie Léger.

Des besoins importants en fer

La viande apporte de nombreux bienfaits nutritionnels pour le bon développement des enfants. “La viande apporte des protéines animales de très bonne qualité, souffle Patrick Serog, médecin nutritionniste. Elle apporte aussi du fer et des acides gras essentiels”. Les enfants ont un besoin en viande, ajoute-t-il, supérieur aux adultes, proportionnellement à leur taille. “L’enfant étant en période de croissance, il doit avoir un apport en fer important pour bien se former”, poursuit-il.

La viande n’est pas le seul aliment pouvant apporter les besoins nécessaires au bon développement de l’enfant. “Ils ne doivent pas en manger tout le temps, replace le nutritionniste. Le fer et les protéines peuvent également se trouver dans le poisson et les végétaux.” Mais la viande comporte du fer en grande quantité, “ce qui est plus facile pour fournir à l’enfant les quantités dont il a besoin”, estime-t-il avant d’ajouter qu’il faudrait de grandes portions de légumes ou de légumineuses pour combler ce besoin. 

Attention aux carences

Le nutritionniste précise qu’à court terme, ne pas manger de viande n’est pas un problème. Ce n’est qu’au bout d’un ou deux mois qu’une alimentation dépourvue de viande peut entraîner des effets néfastes. “Il est difficile d’estimer la quantité exacte de viande dont a besoin un enfant. Pour ce qui est de l’apport en protéine animal dont il a besoin, il faut compter environ un repas sur deux”, assure-t-il.

Le problème de l'absence de viande à la cantine se pose surtout pour les familles qui manquent de moyen et pour qui les cantines scolaires représentent le seul moment où les enfants peuvent consommer de la viande. En cas de carence, les enfants peuvent manquer d’énergie. “Sans une quantité suffisante de viande, les enfants peuvent faire une anémie et être fatigués, insiste Patrick Serog. Ils vont manquer de concentration et s’assoupir en classe. C’est d’ailleurs le premier signe de carence.”

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité