• CONTACT

MIEUX VIVRE

Dépistage

Mélanome : peut-on le détecter grâce à une prise de sang ?

Des cellules spécifiques, circulant dans le sang, permettent de détecter la présence d'une tumeur. 

 Mélanome : peut-on le détecter grâce à une prise de sang ? AlexRaths/istock

  • Publié le 20.04.2022 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le mélanome est un cancer de la peau, et fait partie des formes les plus agressives de la maladie. Au départ, il se manifeste généralement par une petite tâche sur la peau. Si un dermatologue confirme visuellement le diagnostic, il effectue alors une exérèse, soit un retrait de la lésion, qui permet de déterminer la gravité et l’étendue du mélanome, pour adapter le traitement. Une nouvelle option pourrait bientôt voir le jour. Dans la revue Advanced NanoBiomed Research, des chercheurs de l’université du Michigan, aux États-Unis, expliquent avoir mis au point un test sanguin permettant de détecter la présence de cellules de mélanome. 

Une méthode non-invasive 

"Ces tests peuvent permettre aux patients de renoncer à des biopsies cutanées invasives pour déterminer s'ils ont un cancer de la peau", estiment les auteurs dans un communiqué. Le test s’appuie sur deux outils : la plateforme OncoBean spécifique au mélanome et des anticorps spécifiques au mélanome. Dans les échantillons sanguins, les scientifiques recherchent des cellules tumorales circulantes, appelées CTC. Ils ont constaté que les patients atteints de mélanome ont plus de 4,87 CTC par mL de sang, tandis que les donneurs sains ont moins de 0,47 CTC par mL de sang. Selon leurs conclusions, les essais ont montré que le test peut être utilisé non seulement pour diagnostiquer le mélanome, mais aussi pour évaluer si toutes les cellules cancéreuses ont été éliminées après une chirurgie du cancer de la peau. "Les CTC offrent la possibilité d'identifier la résistance au traitement et la récidive, et peuvent être un biomarqueur précieux pour surveiller de manière non invasive la progression de la maladie", souligne l’un des auteurs de l’étude, Sunitha Nagrath.

D’autres cancers dépistés grâce à des prises de sang

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques mettent au point une technique pour dépister le cancer dans une prise de sang. Appelés biopsie liquide, ces examens sont déjà utilisés pour détecter le cancer du poumon : les personnes atteintes ont parfois des anomalies dans leur ADN, qui peuvent être repérables dans le sang. D’autres travaux scientifiques sont en cours pour appliquer cette méthode à différents types de tumeurs. Fin 2021, des chercheurs britanniques ont publié des résultats encourageants concernant le cancer de la prostate. Le test créé repose aussi sur la détection des CTC dans le sang, et pourrait permettre de repérer les résistances au traitement. Mais cette technologie pourrait aussi être utilisée dans le cancer du sein ou encore du colon. Un programme de recherche est dédié aux biopsies liquides au sein du CHU de Lyon. Les équipes travaillent sur l’utilisation de cette technologie pour différents types de cancer. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES