>
Les Symptômes
>
Enrouement de l’adulte : une dysphonie le plus souvent d’origine virale
Enrouement de l’adulte : une dysphonie le plus souvent d’origine virale
Publié le 07.01.2019
Mots-clés :
Enrouement de l’adulte : une dysphonie le plus souvent d’origine virale

Généralement passager et sans gravité, l’enrouement, ou « dysphonie », correspond à une altération du timbre de la voix, le plus souvent liée à une infection virale. Toute dysphonie traînante depuis plus de 8 jours doit faire l’objet d’un examen des cordes vocales.

Enrouement de l’adulte : CAUSES

Quelles sont les causes de l’enrouement ?

L’enrouement correspond à une altération des cordes vocales qui ne vibrent plus normalement dans le larynx (« dysphonie »).
• Les enrouements de courte durée, dits « aigus », sont les plus fréquents. Il sont généralement bénins et durent quelques jours.
Ils peuvent être provoqués par une infection (rhume, rhinopharyngite, angine, sinusite) qui est la première cause de dysphonie. L’infection provoque une « laryngite », le plus souvent virale, mais parfois bactérienne, qui est responsable d’une inflammation passagère des cordes vocales. L’enrouement peut alors s’accompagner d’une toux plus ou moins forte.• Les enrouements de longue durée, dits « chroniques », peuvent être liés à des causes très diverses.
Le cas le plus fréquent est celui du surmenage de la voix chez des personnes qui ont forcé sur leur voix (professeurs, orateurs, chanteurs…). Si l’enrouement survient seulement après avoir parlé trop longtemps en public, un défaut de technique d’élocution est sans doute en cause, qui peut se rééduquer.
Il peut s’agir d’une laryngite chronique (ou inflammation chronique du larynx), à la suite d’un refroidissement et d’infections à répétition. Dans ce cas, l’enrouement peut s’accompagner d’un mal de gorge, d’une gêne respiratoire ou de fièvre.
Une inflammation du larynx peut être du au tabac et à la consommation d’alcool.
Un piège classique est le « reflux gastro-œsophagien » ou reflux du contenu acide de l’estomac dans l’œsophage et qui peut remonter jusque dans la gorge chez certaines personnes.
Une irritation des cordes vocales peut être liée à une atmosphère enfumée ou trop sèche.
Cette irritation chronique si elle se prolonge peut être à l’origine de nodules, de polypes ou de granulomes sur les cordes vocales. Ceci peut être favorisé par la sur-utilisation des cordes vocales, voire une infection à papillomavirus.
Une paralysie du larynx et des cordes vocales correspond à une anomalie du mouvement d’une ou 2 cordes. Si les deux sont atteintes, des difficultés à respirer et à avaler apparaissent, en plus de la dysphonie. Ce type de paralysie est lié à une atteinte des nerfs commandant les muscles du larynx et des cordes vocales. Ces derniers peuvent être lésés après une opération de la thyroïde (section accidentelle du nerf récurrent), ou à cause d’une maladie neurologique (maladie de Parkinson, sclérose en plaque).
Dans 10 à 30 % des cas, la cause de la paralysie reste inconnue malgré un bilan médical complet. La dysphonie associée, survenue en général brutalement, guérit spontanément. On parle alors de « paralysie laryngée a frigore ».
Un cancer du larynx peut survenir chez les grands fumeurs.
Des causes psychiques telles que la nervosité, le trac ou une timidité excessive peuvent être évoquées uniquement lorsque l’on a éliminé les autres causes.

<< COMPRENDRE
DIAGNOSTIC >>
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit