>
Les Symptômes
>
Constipation de l’adulte : mieux réguler le transit intestinal
Constipation de l’adulte : mieux réguler le transit intestinal
Publié le 31.01.2019
Mots-clés :
Constipation de l’adulte : mieux réguler le transit intestinal
©123RF-adamgregor

La constipation correspond à une diminution de la fréquence des selles avec une difficulté pour les évacuer. Le manque d'exercice physique, une alimentation pauvre en fibres et une consommation de liquides insuffisante en sont les principales causes.

Constipation de l’adulte : QUE FAIRE ?

Que faire en cas de constipation ?

Pour remédier à une constipation, il faut respecter des règles simples : d’abord, ne jamais laisser passer le « bon moment », car si dans la jeunesse, cela paraît anodin, cette mauvaise habitude d’attendre avant d’aller à la selle conduit progressivement l’intestin à accroître sa tolérance à l’encombrement. Il faut donc y aller à heures fixes, après un repas et sans trop « pousser » et en laissant simplement le sphincter se relâcher. Il faut prendre son temps aux toilettes (au moins 10 minutes) et en essayant de soulever les pieds par rapport à la cuvette par l’utilisation d’un marchepied ou de toilettes « à la turque » : la position accroupie favorise la progression des selles dans l’intestin. Le matin, on peut même aider à déclencher le réflexe avec la prise d’un verre d’eau ou d’un jus de fruit frais.
Dans la journée, il faut boire régulièrement 6 à 8 verres d’eau par jour et manger des fibres, substances végétales qui se modifient peu pendant la digestion et servent donc de lest (légumes verts et fruit frais).
Ce n’est qu’après avoir respecté ces règles simples, et devant la persistance de selles dures, moins de trois fois par semaine, que l’on pourra parler de constipation chronique.

Comment traiter une constipation ?

Les fibres alimentaires accélèrent la vitesse du transit intestinal, mais il y a différents types de fibres alimentaires : cellulose, hémicellulose, lignine, pectines, gommes…
       Valeurs en gramme de fibres alimentaires pour 100 grammes d'aliments (poids frais)

Légumes

Légumes secs

Fruits secs oléagineux

Fruits frais

Produits céréaliers

Artichaut : 5

Haricot sec : 25

Amande : 14

Figue fraîche : 5

Farine complète : 9

Carotte : 3

Lentille : 12

Cacahuète : 8

Fraise : 2

Pain complet : 8,5

Poireau : 4

Pois cassé : 23

Datte : 9

Framboise : 7,5

Pain blanc : 1

Chou : 4

Pois chiche : 23

Figue sèche : 18

Groseille : 7

Pain intégral : 9

Épinard : 6,5

Flageolet : 25

Noix de cajou : 3,5

Pêche : 2

Riz blanc : 1,5

Soja : 25

 

Noix de coco : 24

Poire avec peau : 3

Riz complet : 4,5

Mâche : 5

 

Pruneau : 17

Pomme + peau : 3

Son : 40

Persil : 9

 

Raisin sec : 7

 

 

Petits pois : 12

 

   

 

Source : Recommandations pour la pratique clinique dans la prise en charge et le traitement de la constipation chronique de l'adulte. Société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE) (2007).
L’augmentation de prise de fibres dans l’alimentation est associée au développement de l’activité physique et à l’augmentation de la prise de liquides.

Quels médicaments dans la constipation ?

Si l’augmentation de la quantité de fibres et de liquides dans l’alimentation ne suffit pas, il est possible de recourir à des médicaments laxatifs qui sont disponibles sans ordonnance. Mais attention, après un résultat parfois intéressant au début, la prise régulière d’un laxatif(même s’il s’agit de produits naturels ou à base de plantes) risque de créer une accoutumance de l’intestin et augmente au final le risque de constipation : le laxatif devenant indispensable pour aller à la selle. Les laxatifs doivent donc être utilisés pour des durées courtes.
Les laxatifs par voie rectale et les laxatifs stimulants (même les tisanes à base de plantes comme l’aloès, la casse ou le séné) sont déconseillés car, à la longue, ils peuvent perturber le transit intestinal. Les laxatifs recommandés sont les laxatifs osmotiques (qui ramolissent les selles en retenant l’eau dans l’intestin) et les laxatifs de lest (qui augmentent de volume en présence d’eau et nécessitent donc de boire en même temps) : ils ont démontré leur efficacité et sont dénués de toxicité. Ils agissent en retenant l’eau présente et en évitant que les selles se dessèchent, ce qui évite qu’elles ne deviennent dures.
Il est possible d’utiliser des laxatifs lubrifiants (huile de paraffine) qui facilitent le glissement des selles dans l’intestin mais ces derniers ont l’inconvénient de « suinter par l’anus ».

Comment prévenir la constipation ?

Il faut respecter des règles simples :
• D’abord, ne jamais laisser passer le « bon moment » : le matin, au lever, il faut aider le réflexe avec la prise d’un grand verre d’eau ou d’un jus de fruit frais.
• Ensuite, il faut boire régulièrement dans la journée 6 à 8 verres d’eau par jour (un à 2 litres) et manger des fibres (fruits, légumes verts, céréales complètes, noix, pruneaux,…) qui se modifient peu pendant la digestion et servent donc de lest. Certains produits naturels permettent d’augmenter la teneur en substances de lest des aliments, tels que le son de blé, ou les graines de psyllium ou de lin.
• Il fait faire de l’exercice, sans oublier de boire pendant et après l’effort.
• Les personnes alitées en raison d’une maladie doivent essayer de se lever et de marcher aussi souvent que le médecin l’autorise, pour stimuler l’envie d’aller à la selle.

<< CONSULTATION
PLUS D’INFOS >>
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit