Publicité

QUESTION D'ACTU

La fin d'un mythe

Manger beaucoup d'œufs n'augmente pas les facteurs de risque cardiovasculaire

Manger 12 œufs par semaine pendant six mois n'a pas augmenté les facteurs de risque cardiovasculaire chez les personnes atteintes de pré-diabète et de diabète de type 2, contrairement à ce qu'on pouvait lire jusqu'ici. 

Manger beaucoup d'œufs n'augmente pas les facteurs de risque cardiovasculaire LightFieldStudios / Stock

  • Publié 01.01.2040 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Bien qu’on conseille généralement de limiter sa consommation d’oeufs pour diminuer les risques cardiovasculaires, une nouvelle étude vient de démontrer que le fait de manger jusqu'à 12 œufs par semaine pendant six mois n'a pas augmenté les facteurs de risque cardiovasculaire chez les personnes atteintes de pré-diabète et de diabète de type 2.

12 œufs par semaine

Dirigé par le docteur Nick Fuller, du Boden Institute of Obesity, Nutrition, Exercise and Eating Disorders, l’essai a été publié dans l'American Journal of Clinical Nutrition, et s’appuie sur les résultats d’une étude précédemment réalisée sur le même sujet.

Dans l'essai initial, les participants visaient à maintenir leur poids tout en s'engageant dans un régime à haute teneur en œufs (12 œufs par semaine) ou à faible teneur en œufs (moins de deux œufs par semaine). Trois mois après avoir suivi ces régimes alimentaires pourtant très différents, les marqueurs de risque cardiovasculaire des deux groupes étaient identiques.

Les mêmes participants se sont ensuite lancés dans un régime amaigrissant qu’ils ont suivis pendant trois mois supplémentaires, tout en continuant à avoir une consommation élevée ou faible en œufs. Résultat : les deux groupes ont atteint une perte de poids équivalente, et leurs marqueurs de risque cardiovasculaire étaient toujours identiques. Seule différence, les personnes ayant suivi un régime à base d’une grosse consommation d’oeufs ont continué à perdre du poids même après avoir stoppé leur cure amincissante.

Un régime alimentaire sain

"Nos recherches indiquent que les gens n'ont pas besoin de restreindre leur consommation d’oeufs si cela fait partie d'un régime alimentaire sain", a déclaré le Nick Fuller. L’alimentation prescrite dans cette étude a mis l'accent sur le remplacement des graisses saturées (comme le beurre) par des graisses monoinsaturées et polyinsaturées (comme l'avocat et l'huile d'olive).

L'étude a suivi un large éventail de facteurs de risque cardiovasculaire, comme le cholestérol, la glycémie et la tension artérielle. "Alors que les œufs sont riches en cholestérol alimentaire, et que les personnes atteintes de diabète de type 2 ont tendance à avoir des taux plus élevés de mauvais cholestérol (LDL), cette étude appuie les recherches existantes qui montrent que la consommation d'œufs a peu d'effet sur les taux de cholestérol dans le sang des personnes qui les consomment", a expliqué Nick Fuller.

Les oeufs sont une source de protéines et de micronutriments qui aident à réguler la consommation de graisses et de glucides. Ils sont bons pour les yeux, le cœur, les vaisseaux sanguins et les grossesses. Cet aliment est donc recommandé aux diabétiques comme à l’ensemble de la population.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité