Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Maladies cardiovasculaires : remplacer la viande rouge par des protéines végétales réduit le risque

Une vaste méta-analyse compilant différentes études conclut que remplacer la viande rouge par des protéines végétales saines comme les légumineuses ou les noix permettrait de diminuer fortement le risque de maladie cardiovasculaire.

Maladies cardiovasculaires : remplacer la viande rouge par des protéines végétales réduit le risque sveta_zarzamora/iStock

  • Publié 22.04.2019 à 14h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Fort taux de cholestérol, risque de maladies cardiovasculaires, d’insuffisance cardiaque ou encore problèmes rénaux… Depuis plusieurs années, les chercheurs s’entendent pour mettre en garde contre une consommation excessive de viande rouge.

Nombreuses sont en effet les études à avoir pointé ses effets négatifs sur la santé, en particulier la santé cardiovasculaire. Mais existe-t-il des alternatives plus saines à un faux-filet, un steak haché ou une côte de bœuf ? Oui, avance une nouvelle étude publiée dans la revue Circulation : les protéines végétales. Menée par des chercheurs de la Harvard T.H. Chan School of Public Health et de la Purdue University, elle montre que remplacer la viande rouge par des sources de protéines de haute qualité diminue le risque cardiovasculaire.

Des taux plus élevés de "mauvais " cholestérol

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont procédé à une analyse des données de 36 études randomisées auxquelles ont participé 1 803 personnes. Les chercheurs ont comparé les personnes qui mangeaient de la viande rouge à celles qui mangeaient davantage d’autres sources de protéines comme le poulet, le poisson, des féculents ou des protéines végétales comme les légumineuses, le soja ou les noix. Ils ont particulièrement examiné les concentrations sanguines de cholestérol, de triglycérides, de lipoprotéines, ainsi que la tension artérielle, qui sont des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.

Les résultats ont révélé que lorsque les régimes à base de viande rouge étaient comparés à tous les autres types de régimes combinés, il n'y avait pas de différences significatives dans le cholestérol total, les lipoprotéines ou la tension artérielle. Toutefois, les régimes riches en viande rouge ont bien entraîné des concentrations plus élevées de triglycérides que les autres régimes.

Les chercheurs ont aussi constaté que les régimes alimentaires riches en protéines végétales "saines" entraînaient des taux inférieurs de cholestérol total et de cholestérol LDL (le "mauvais" cholestérol) par rapport aux régimes à base de viande rouge.

Bien choisir ses protéines végétales

Selon les auteurs de l’étude, ces résultats montrent bien que les risques cardiovasculaires sont moindres pour les personnes privilégiant les protéines végétales et limitant leur consommation de viande rouge. Ils précisent cependant que des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer leurs conclusions.

Faut-il pour autant en conclure que la viande rouge est mauvaise pour notre santé et que les protéines végétales constituent toujours une alternative saine ? Absolument pas, insistent les auteurs de l’étude. "Se demander si la viande rouge est bonne ou mauvaise est inutile", explique Meir Stampfer, professeur d'épidémiologie et de nutrition et auteur principal de l'étude. "Il faut la comparer à quoi ? Si vous remplacez les hamburgers par des biscuits ou des frites, vous ne serez pas en meilleure santé. Mais si vous remplacez la viande rouge par des sources saines de protéines végétales, comme les noix et les haricots, vous obtiendrez un bénéfice pour la santé."

Mieux vaut donc privilégier les régimes pauvres en viande rouge, mais surtout riches en légumineuses, en céréales et en noix comme le régime méditerranéen qui, en plus d’avoir prouvé ses bienfaits pour la santé, est aussi meilleur pour l’environnement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité