Publicité

QUESTION D'ACTU

Sur la bonne voie

Dépression : Britney Spears est sortie de l'hôpital psychiatrique

Après avoir passé plusieurs semaines en hôpital psychiatrique pour "détresse émotionnelle", Britney Spears est rentrée chez elle jeudi 25 avril. Selon ses proches, la chanteuse compte désormais se ressourcer auprès de ses fils et de son petit ami et essayer de se relaxer. 

Dépression : Britney Spears est sortie de l'hôpital psychiatrique Capture d'écran/Instagram@BritneySpears

  • Publié 27.04.2019 à 19h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Britney Spears va mieux. La pop star de 37 ans est rentrée chez elle jeudi 25 avril, après avoir passé plusieurs semaines en hôpital psychiatrique pour "détresse émotionnelle". "Britney est de retour chez elle et en est très heureuse", a ainsi déclaré une source au magazine People, ajoutant que la chanteuse passerait son weekend avec ses garçons, Sam Preston, 13 ans et Jayden James, 12 ans, et son petit ami, Sam Asghari. "Elle va essayer de garder son niveau de stress aussi bas que possible et de se relaxer, tout simplement", a confié une autre personne au site PageSix.

Tout commence en janvier quand Britney, résidente à Vegas, annonce qu’elle va arrêter de travailler pendant une période indéterminée afin de s’occuper de son père malade et de se concentrer sur sa famille. "C’est important de toujours faire passer sa famille en premier…et c’est la décision qu’il fallait que je prenne", tweete-t-elle. "Quelques mois plus tôt, mon père a été hospitalisé et est presque mort. Nous sommes tous tellement heureux qu’il s’en soit tiré mais il lui reste du chemin à faire", précise-t-elle.

Cette retraite anticipée ne semble pas lui réussir pas puisque le 4 avril, la jeune femme se rend en hôpital psychiatrique pour qu’on l’y interne pour "détresse émotionnelle". "Aimez prendre soin de vous, de votre esprit, de votre corps, de votre âme", poste-t-elle le même jour sur Instagram, accompagnant sa photo de la légende : "On a tous besoin d’un peu de temps pour soi". 

"Ne croyez pas tout ce que vous lisez et entendez"

Dernier post avant plusieurs semaines de silence, ce qui inquiète ses fans au point de se persuader que la star a été internée contre son grès et de lancer un mouvement #FreeBritney sur les réseaux sociaux. "Britney a juste besoin de prendre soin d’elle. La maladie de son père l’a beaucoup affectée (…) Il est presque mort et a dû être opéré à nouveau il y a quelques semaines. Il ne va pas bien. Ils sont très proches et cela fait beaucoup. Il ne lui est rien arrivé de dramatique, elle a juste réalisé qu’elle avait besoin de prendre du temps pour elle-même", explique alors un de ses proches aux médias dans l’espoir de calmer la situation.

En vain. De nombreux internautes accusent la famille de l’interprète de Baby One More Time de l’avoir enfermée de force parce qu’elle refusait de prendre ses médicaments contre la dépression et la bipolarité. Excédée, sa petite sœur, Jamie Lynn Spears, s’énerve sur Instagram : "Qui était là il y a dix ans ?? J’étais là bien avant tout le monde, et je serai présente bien après. J’aime ma sœur de tout mon cœur. Alors quiconque dit le contraire peut aller se faire foutre avec ses commentaires au sujet de quelque chose qu’il ne comprend même pas. Ne me cherchez pas, ni ceux que j’aime", écrit-elle.

Quelques jours plus tard, Britney elle-même monte au créneau afin de faire taire les rumeurs une bonne fois pour toutes. "Wow ! Il y a des rumeurs, des menaces de morts adressées à ma famille et mon équipe (…) des choses folles ont été dites. Ne croyez pas tout ce que vous lisez et entendez. (…) Ma situation est unique, mais je promets de faire ce qu’il y a de mieux en ce moment. Vous ne le savez peut-être pas mais je suis forte et je défends ce que je veux ! J’essaye juste de prendre un moment pour moi, mais tout ce qui s’est passé a rendu les choses plus difficiles", explique-t-elle dans une vidéo sur compte Instagram. Et de conclure, sur une note plus douce : "Votre amour et dévouement sont incroyables mais ce dont j’ai besoin maintenant c’est d’un peu d’intimité pour gérer tous les obstacles sur mon chemin. Si vous pouviez faire cela, je vous en serai pour toujours reconnaissante. Je vous aime".

Voir cette publication sur Instagram

I wanted to say hi, because things that are being said have just gotten out of control!!! Wow!!! There’s rumors, death threats to my family and my team, and just so many things crazy things being said. I am trying to take a moment for myself, but everything that’s happening is just making it harder for me. Don’t believe everything you read and hear. These fake emails everywhere were crafted by Sam Lutfi years ago... I did not write them. He was pretending to be me and communicating with my team with a fake email address. My situation is unique, but I promise I’m doing what’s best at this moment ???????????? You may not know this about me, but I am strong, and stand up for what I want! Your love and dedication is amazing, but what I need right now is a little bit of privacy to deal with all the hard things that life is throwing my way. If you could do that, I would be forever grateful. Love you ??????

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears) le

Britney aurait eu du mal à s’ajuster à ses nouveaux médicaments

Ce n’est pas la première fois que Britney Spears fait parler d’elle pour ses troubles psychologiques. En 2007, la jeune femme avait choqué la planète entière en se rasant la tête. Dépressive et accro aux drogues, elle inquiétait terriblement sa famille, qui avait fini par l’interner, vraiment de force cette fois, après une altercation particulièrement violente avec son compagnon de l’époque et père de ses enfants, Kevin Federline. Elle avait dû y subir une évaluation de son état mental avant de ressortir au bout de quelques jours.

Britney semble depuis avoir remonté la pente mais elle est toujours sous antidépresseurs et continue à suivre une thérapie. Toutefois, d’après le site TMZ, les médicaments qu’elle prenait depuis plusieurs années ont fini par perdre leur efficacité. Les médecins ont donc dû réajuster son traitement et l’adaptation à ce nouveau cocktail médicamenteux s’est révélé plus difficile que prévu. 

Mais si la dépression de Britney Spears est particulièrement médiatisée, la chanteuse n’est bien évidemment pas la seule à souffrir de cette maladie qui touche une personne sur cinq en France, avec une prévalence deux fois plus forte chez les femmes.

En septembre 2018, l’Inserm et la Haute Autorité de Santé ont publié une liste caractéristique des neuf symptômes propres à la dépression. Tristesse continue, fatigue perpétuelle, perte d’intérêt pour des activités qui nous passionnaient, idées noires récurrentes, rapport trouble avec la nourriture, ralentissement psychomoteur, troubles physiques (perte de libido, mal de ventre), difficultés à se concentrer et culpabilité permanente sont des signes qui ne trompent pas. Si vous vous reconnaissez dans au moins deux des trois premiers symptômes définis ci-dessus, prenez immédiatement rendez-vous avec un médecin qui sera capable d’établir un diagnostic précis. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité