Publicité

QUESTION D'ACTU

Promeneur attaqué

Que faire après une piqûre d’abeille ?

Un homme de 70 ans est entre la vie et la mort depuis le 2 juillet après avoir été attaqué par un essaim d’abeilles. Un cas rarissime mais qui mérite de rappeler que la piqûre d’abeille, le plus souvent sans conséquence, peut parfois entraîner des réactions graves.

Que faire après une piqûre d’abeille ? Marina Design/iStock

  • Publié 04.07.2019 à 13h00
  • |
  • |
  • |
  • |


De 200 à 300 piqûres sur l’ensemble du corps : le promeneur qui a été attaqué par un essaim d’abeilles le 2 juillet en Haute-Loire est toujours hospitalisé en urgence absolue. Les piqûres multiples, même sans atteindre un tel niveau, sont souvent dangereuses. Une surveillance en milieu hospitalier est conseillée dès que la victime présente plus d’une vingtaine de piqûres.

Les symptômes après une piqûre d’abeille sont liés à l’inoculation par le dard de l’hyménoptère d’un venin composé d’enzymes, de peptides et d’acides aminés, qui pénètre dans le tissu conjonctif dense de la peau.

Symptômes plus intenses en cas de piqûres multiples

La piqûre est souvent douloureuse, le plus souvent aussi heureusement bénigne : une rougeur locale, des démangeaisons qui disparaissent au bout de quelques heures. Les symptômes sont plus intenses en cas de piqûres multiples (la quantité de venin inoculée est en effet plus importante) : vomissements, maux de tête, chute de tension, voire convulsions ou perte de connaissance. D’où l’importance, dans ce cas, d’une surveillance à l’hôpital.

Une possible réaction allergique

Le danger en cas de piqûre simple vient d’une possible réaction allergique de la victime provoquée par les enzymes contenus dans le venin qui entraînent la formation d’immunoglobulines. Les symptômes d’une réaction allergique sont des démangeaisons et un gonflement important, des difficultés respiratoires, une chute de tension, des vertiges et même une perte de connaissance. Dans les cas extrêmes, une obstruction des voies respiratoires et le choc cardiovasculaire peuvent entraîner la mort. Dès que de tels symptômes apparaissent, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin ou de se rendre aux urgences d’un hôpital.

Eviter la pince pour retirer le dard

Pour tous les types de piqûres, que ce soit d'un frelon, d'une guêpe ou d'une abeille, désinfectez-là avec de l’eau et du savon, puis appliquez une solution antiseptique. L’abeille ne peut piquer qu’une fois. En cas de piqûre "simple" et sans autre conséquence que la douleur et l’oedème local : retirer le dard avec les ongles, un couteau ou une carte de crédit ; mais évitez d’utiliser une pince qui pourrait éclater la glande à venin et en libérer une plus grande quantité. Si vous avez mal, prenez un anti-douleur. Surtout, surveillez bien la piqûre pendant 48 heures. Chaque année, en France, une quinzaine de personnes décèdent après une piqûre d’hymnoptère, alors soyez vigilant. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité