RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANSM - Mis à jour le : 25/08/2014

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT

IASOflu 2,0 GBq/mL, solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

1 mL contient 2 GBq de fluorure (18F) de sodium à la date et à l'heure de calibration.

L´activité totale par flacon est alors comprise entre 0,37 GBq et 22,0 GBq.

Le fluor-18 a une période de 109,8 min et émet un rayonnement positonique d'énergie maximale 0,633 MeV, suivi d'un rayonnement photonique d'annihilation de 0,511 MeV.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE

Solution injectable.

Solution incolore.

4. DONNEES CLINIQUES

4.1. Indications thérapeutiques

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.

Le fluorure (18F) de sodium est destiné à la tomographie par émission de positons (TEP).

La TEP après injection de IASOflu est indiquée comme examen d'imagerie fonctionnelle des pathologies où une altération de l'activité ostéoblastique est recherchée.

L'indication de la TEP au fluorure (18F) de sodium été plus particulièrement documentée dans les circonstances suivantes:

· Détection et localisation des métastases osseuses en cas de cancer prouvé chez l'adulte

· Aide au diagnostic étiologique de douleur dorsolombaire d'origine inconnue, quand les modalités conventionnelles d'imagerie ne sont pas contributives;

· Chez l'enfant: aide à la détection de lésions osseuses dans l'hypothèse d'une maltraitance.

4.2. Posologie et mode d'administration

L'activité habituellement recommandée chez l'adulte est de 2 à 5 MBq/kg de masse corporelle, selon le type de machine TEP(/TDM) utilisée et le mode d'acquisition des images, administrée par injection intraveineuse directe.

Il existe peu de données cliniques concernant la tolérance et l'efficacité de ce produit chez le patient de moins de 18 ans. L'utilisation en pédiatrie doit par conséquent être précédée d'une étude soigneuse des avantages et risques. L'activité à administrer chez l'enfant ou l'adolescent peut se calculer de la façon suivante, selon les recommandations du groupe de travail sur la pédiatrie de l'Association Européenne de Médecine Nucléaire (EANM).

· Le mode d'acquisition TEP 3D est vivement recommandé, et la formule est la suivante: Activité administrée [MBq] = 14 x facteur multiplicatif (figurant dans la table ci-dessous), activité minimale = 14MBq

· Au cas où seul le mode d'acquisition TEP 2D est disponible, la formule est la suivante: Activité administrée [MBq] = 25,9 x facteur multiplicatif (figurant dans la table ci-dessous), activité minimale = 26MBq

3 kg=1,00

22 kg=5,29

42 kg=9,14

4 kg=1,14

24 kg=5,71

44 kg=9,57

6 kg=1,71

26 kg=6,14

46 kg=10,00

8 kg=2,14

28 kg=6,43

48 kg=10,29

10 kg=2,71

30 kg=6,86

50 kg=10,71

12 kg=3,14

32 kg=7,29

52-54 kg=11,29

14 kg=3,57

34 kg=7,72

56-58 kg=12,00

16 kg=4,00

36 kg=8,00

60-62 kg=12,71

18 kg=4,43

38 kg=8,43

64-66 kg=13,43

20 kg=4,86

40 kg=8,86

68 kg=14,00

Patients dont la fonction rénale est réduite

Des études d'adaptation de l'activité administrée n'ont pas été pratiquées chez des sujets normaux et dans des populations particulières. La pharmacocinétique du fluorure (18F) de sodium n'a pas été caractérisée chez les patients atteints d'insuffisance rénale.

Méthode d'administration

Pour la préparation préalable du patient, voir rubrique 4.4.

L'activité de fluorure (18F) de sodium doit être mesurée à l'aide d'un activimètre immédiatement avant injection.

L'injection doit être strictement intraveineuse afin d'éviter l'irradiation résultant d'une extravasation locale, ainsi que des artéfacts d'imagerie.

Acquisition des images

Les images de TEP ou TEP/TDM sont généralement acquises 60 minutes après l'injection du fluorure (18F) de sodium. Si l'activité subsistante permet une statistique de comptage adéquat, l'examen TEP au fluorure (18F) de sodium peut également être pratiqué jusqu'à 2 à 3 h après administration, ce qui réduit le bruit de fond.

Il est recommandé de vider la vessie juste avant l'acquisition des images, de façon à réduire l'activité pelvienne d'origine vésicale.

Si nécessaire, des examens TEP au fluorure (18F) de sodium peuvent être répétés sur une courte période de temps.

4.3. Contre-indications

· Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.

· Grossesse.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Grossesse, voir rubrique 4.6.

Justification individuelle du rapport bénéfice/risque

Pour tout patient, l'exposition aux radiations doit être justifiée par un bénéfice probable. L'activité administrée doit être aussi faible qu'il est raisonnablement possible afin d'obtenir l'information diagnostique recherchée.

Chez les patients dont la fonction rénale est réduite, une attention particulière doit être portée à l'indication de l'examen puisque l'irradiation peut être plus forte chez ces patients.

Patients pédiatriques

Voir rubrique 4.2.

Chez l'enfant, une attention particulière doit être portée à l'indication de l'examen puisque la dose efficace par MBq est plus élevée que chez l'adulte (voir rubrique 11).

Préparation du patient

Afin d'obtenir des images de bonne qualité et de réduire l'irradiation de la vessie, il faut recommander au patient de boire abondamment et de vider sa vessie aussi souvent que possible, avant l'acquisition des images et dans les heures qui suivent l'examen.

Interprétation des examens TEP au fluorure (18F) de sodium

Le fluorure (18F) de sodium a une meilleure sensibilité pour la détection des lésions osseuses que les autres radiopharmaceutiques ostéotropes (phosphate ou bisphosphonates marqués au 99mTc). Comme le fluorure (18F) de sodium ne met pas en évidence de façon directe les métastases osseuses mais leur effet sur l'os cortical (activité ostéogénique en réaction aux lésions osseuses), la TEP au fluorure (18F) de sodium est moins efficace pour la détection des métastases osseuses à un stade précoce, en particulier les métastases ostéomédullaires sans atteinte de l'os cortical.

La fusion des images fonctionnelles TEP au fluorure (18F) de sodium avec les images morphologiques correspondantes, obtenue par exemple avec une machine TEP/TDM, permet d'améliorer la sensibilité et la spécificité pour le diagnostic des lésions osseuses.

Comme il n'y a pas de différence significative entre l'intensité de fixation des lésions malignes et de certaines lésions bénignes, le diagnostic différentiel entre métastases osseuses et lésions non malignes est amélioré par l'analyse des images de fusion de TEP et de TDM , obtenues de façon plus précise avec une machine hybride TEP/TDM, ou si l'on n'en dispose pas, en associant des modalités supplémentaires d'imagerie diagnostique (IRM, TDM) à la TEP.

Mises en garde générales

Il est recommandé d'éviter tout contact étroit entre le patient et les jeunes enfants pendant les 12 heures suivant l'injection.

Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être réceptionnés, utilisés et administrés que par des personnes autorisées par les services compétents. Leur réception, leur stockage, leur utilisation, leur transfert et leur élimination sont soumis aux réglementations et aux autorisations appropriées des autorités compétentes.

Les produits radiopharmaceutiques doivent être préparés de manière à satisfaire à la fois aux normes de radioprotection et de qualité pharmaceutique. Les précautions appropriées d'asepsie doivent être prises afin de satisfaire aux exigences des Bonnes Pratiques de Fabrication pharmaceutique.

Le fluorure (18F) de sodium doit être transporté et manipulé dans un blindage adéquat, de façon à protéger le mieux possible les patients et le personnel. En particulier il est recommandé de se protéger des radiations bêta + et des photons d'annihilation lors du prélèvement dans le flacon pour conditionner une seringue d'injection et lors de l'injection au patient.

Mise en garde spécifique

Selon le moment où l'on conditionne la seringue d'injection du patient, la quantité de sodium contenue peut dans certains cas être supérieure à 1 mmol (23 mg). Ceci doit être pris en compte chez les patients qui observent un régime pauvre en sodium.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée.

4.6. Grossesse et allaitement

Grossesse

Fertilité et grossesse

IASOflu est contre-indiqué pendant la grossesse.

Lorsqu'il est nécessaire d'administrer un produit radiopharmaceutique à une femme en âge de procréer, toute éventualité de grossesse doit être écartée. Toute femme n'ayant pas eu ses règles doit être considérée comme enceinte jusqu'à preuve du contraire. Dans le doute (retard de règles ou règles très irrégulières), d'autres techniques n'impliquant pas l'emploi de radiations ionisantes doivent être envisagées.

Allaitement

Lorsque l'administration est indispensable chez une femme qui allaite, le lait peut être tiré avant l'injection et conservé pour être utilisé ultérieurement. L'allaitement doit être suspendu pendant 12 heures et le lait produit pendant cette période doit être éliminé.

De plus, pour des raisons de radioprotection, il est conseillé d'éviter tout contact étroit entre la mère et les jeunes enfants pendant les 12 heures suivant l'injection.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

4.8. Effets indésirables

Aucun effet indésirable grave n'a été observé à ce jour.

Comme la quantité de produit administrée est très faible, le principal risque est l'exposition aux radiations ionisantes. L'exposition aux radiations ionisantes peut éventuellement induire des cancers ou développer des déficiences héréditaires. Comme la dose efficace est d'environ 8,9 mSv en cas d'administration de 370 MBq, l'activité maximale de IASOflu recommandée, ces effets indésirables ne risquent de survenir qu'avec une très faible probabilité.

4.9. Surdosage

En cas de surdosage de fluorure (18F) de sodium, la dose délivrée au patient doit être réduite en augmentant autant que possible l'élimination du produit radiopharmaceutique par une diurèse forcée avec mictions fréquentes. Il peut être utile d'estimer la dose efficace reçue par le patient.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES

5.1. Propriétés pharmacodynamiques

Classe pharmacothérapeutique: AUTRES PRODUITS RADIOPHARMACEUTIQUES A USAGE DIAGNOSTIQUE POUR DETECTION TUMORALE, Code ATC: V09IX06.

Aux concentrations chimiques et aux activités recommandées pour les examens de diagnostic, le fluorure (18F) de sodium parait n'avoir aucune activité pharmacodynamique.

Du fait de son affinité pour le composant minéral de l'os, le fluorure (18F) est incorporé, de façon 3 à 10 fois plus intense que dans l'os sain, au niveau des portions de l'os atteintes par une affection maligne entrainant une activité ostéoblastique ou une réduction de l'activité ostéolytique. Une augmentation de l'ostéogénèse est également observée en cas de lésion non cancéreuse de la structure osseuse, de nature traumatique, érosive ou inflammatoire. Le fluorure (18F) de sodium détecte non seulement la réaction de l'os à un processus cancéreux ou à un traumatisme, mais aussi l'augmentation du métabolisme osseux dans des circonstances physiologiques ou dans d'autres pathologies.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques

Distribution

Après injection intraveineuse, environ 50 % du fluorure (18F) de sodium est rapidement absorbé par le squelette où il demeure et décroît selon sa demi-vie physique. Le reste du fluorure (18F) de sodium se répartit dans le compartiment liquidien extracellulaire et est excrété par les reins en quelques heures. L'importance de la liaison du fluorure (18F) de sodium aux protéines plasmatiques n'est pas connue.

Fixation au niveau des organes

Le fluorure (18F) de sodium s'accumule normalement de manière symétrique dans le squelette, avec une fixation plus importante dans le squelette axial et les régions périarticulaires que dans le squelette appendiculaire et les os longs. La fixation est anormalement intense au niveau des épiphyses en croissance rapide, autour des foyers de fracture et dans diverses pathologies osseuses comme l'ostéomyélite, la dysplasie fibreuse, la spondylite tuberculeuse, la maladie de Paget, l'hyperostose frontale interne, la myosite ossifiante ou les tumeurs.

Elimination

Environ 20 % du fluorure (18F) de sodium administré est excrété inchangé dans l'urine dans les 2 heures suivant l'injection. Le fluorure (18F) de sodium étant essentiellement éliminé par le rein (environ 20 % dans les 2 heures suivant l'injection) puis l'appareil urinaire, il convient d'éviter une exposition excessive et non indispensable des reins, des voies urinaires et des tissus environnants. Lors de l'acquisition d'images du bassin, un bruit de fond élevé et des artéfacts peuvent résulter de l'accumulation du radiopharmaceutique dans la vessie.

Population pédiatrique

Bien que le fluorure (18F) de sodium ait été utilisé chez l'enfant et l'adolescent, il existe peu de données cliniques concernant la tolérance et l'efficacité de ce produit chez le patient de moins de 18 ans. L'utilisation en pédiatrie doit par conséquent être précédée d'une étude soigneuse des avantages et risques.

5.3. Données de sécurité préclinique

Les études de toxicologie de IASOflu chez des rats Sprague-Dawley, après une injection intra veineuse unique à une dose-volume de 5 mL/kg, n'a montré aucune mortalité.

Ce médicament de diagnostic n'est pas destiné à un usage régulier ou à une administration continue.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES

6.1. Liste des excipients

Chlorure de sodium, dihydrophosphate de potassium, eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités

En absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

6.3. Durée de conservation

16 heures à compter de l'heure de libération et 10 heures après première utilisation.

6.4. Précautions particulières de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Conservez dans l'emballage d'origine.

Après première utilisation à conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).

Le stockage doit être effectué conformément aux réglementations nationales relatives aux produits radioactifs.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur

Flacon multidose de 15 ou 25 mL en verre, incolore, type I, fermé par un bouchon en caoutchouc recouvert de téflon et scellé par une capsule en aluminium.

Du fait du processus de production, IASOflu peut être livré avec un septum en caoutchouc perforé.

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation

L'administration de produits radiopharmaceutiques présente des risques pour l'entourage du patient en raison de l'irradiation externe ou de la contamination par les urines, les vomissements, etc. Par conséquent, il faut prendre les mesures de protection contre les radiations conformément aux réglementations nationales.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE

IASON GMBH

FELDKIRCHNERSTRASSE 4

8054 GRAZ-SEIERSBERG

AUTRICHE

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE

· 573 228-0 ou 34009 573 228 0 9: 25 mL en flacon (verre).

· 578 426-5 ou 34009 578 426 5 9: 15 mL en flacon (verre).

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L’AUTORISATION

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE

Selon la publication n° 53 de la CIPR (Commission Internationale de Protection Radiologique) (Radiation Dose to Patients from Radiopharmaceuticals, Pergamon Press, 1987), les doses de radiations absorbées par les patients sont les suivantes (la dose efficace a été calculée selon la publication n°80 de la CIPR pour les adultes, et a été recalculée avec les facteurs de pondération de la publication n° 60 de la CIPR pour les autres classes d'âge):

Organe

Dose absorbée par unité d'activité administrée (mGy/MBq)

Classe

adulte

15 ans

10 ans

5 ans

1 an

d'âge:

Surrénales

0,01

0,012

0,018

0,028

0,052

Paroi de la vessie

0,22

0,27

0,40

0,61

1,10

Surfaces osseuses

0,04

0,05

0,079

0,13

0,30

Sein

0,0061

0,0061

0,0097

0,015

0,030

Tube digestif

Estomac

0,0067

0,008

0,013

0,019

0,036

Intestin grêle

0,0094

0,012

0,018

0,028

0,052

Côlon ascendant

0,0089

0,010

0,016

0,026

0,046

Côlon descendant

0,013

0,016

0,025

0,037

0,063

Reins

0,020

0,025

0,036

0,053

0,097

Foie

0,0069

0,0084

0,013

0,021

0,039

Poumons

0,0068

0,0084

0,013

0,020

0,039

Ovaires

0,013

0,016

0,023

0,036

0,063

Pancréas

0,0073

0,0096

0,015

0,023

0,044

Moëlle osseuse rouge

0,04

0,053

0,088

0,18

0,38

Rate

0,0074

0,0088

0,014

0,021

0,041

Testicules

0,011

0,013

0,021

0,033

0,062

Thyroïde

0,0068

0,0084

0,013

0,020

0,036

Utérus

0,019

0,023

0,037

0,057

0,099

Autres tissus

0,0084

0,010

0,015

0,024

0,044

Dose efficace par unité d'activité administrée (mSv/MBq)

0,024

0,029

0,045

0,074

0,14

La dose efficace résultant de l'administration d'une activité de 370 MBq de fluorure (18F) de sodium, correspondant à une acquisition des images TEP en mode 2D chez un adulte, est de 8,9 mSv (pour un individu de 70 kg). Pour cette activité de 370 MBq, les doses de radiations délivrées aux organes critiques sont les suivantes: paroi de la vessie: 81 mGy, surface osseuse: 15 mGy, moelle osseuse rouge: 15 mGy, reins: 7,4 mGy, utérus: 7 mGy.

La dose efficace résultant de l'administration d'une activité de 200 MBq de fluorure (18F) de sodium, correspondant à une acquisition des images TEP en mode 3D chez un adulte, est de 4,8 mSv (pour un individu de 70 kg). Pour cette activité de 200 MBq, les doses de radiations délivrées aux organes critiques sont les suivantes: paroi de la vessie: 44 mGy, surface osseuse: 8 mGy, moelle osseuse rouge: 8 mGy, reins: 4 mGy, utérus: 3,8 mGy.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES

Les précautions appropriées d'asepsie et de radioprotection doivent être respectées lors du prélèvement dans le flacon. Le flacon ne doit pas être ouvert. Après avoir désinfecté le bouchon, prélevez la solution à travers le bouchon à l'aide d'une seringue jetable stérile équipée de la protection appropriée et une aiguille jetable stérile

L'emballage doit être vérifié avant l'utilisation et l'activité mesurée avec un activimètre.

IASOflu peut être dilué avec une solution injectable de chlorure de sodium 9 mg/mL.

La solution doit être inspectée visuellement avant l'utilisation et seule une solution transparente sans particules visibles doit être utilisée.

Une information détaillée sur le produit est disponible sur le site de l'Agence européenne pour l´évaluation des médicaments http://www.ema.europa.eu

CONDITIONS DE PRESCRIPTION ET DE DELIVRANCE

Liste I.

Médicament réservé à l'usage hospitalier.

Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être utilisés que par des personnes qualifiées. Ils ne peuvent être délivrés qu'à des praticiens ayant obtenu l'autorisation spéciale prévue à l'article R 1333-24 du Code de la Santé Publique.